Les joies du bénévolat 4ème partie — Tirer parti du bénévolat

Par Mimshach Obioha, participante au programme Mandela Washington Fellowship 2016, et Celestina Obiekea, participante au centre de leadership régional YALI d’Afrique de l’Ouest, à Accra

Comme nous l’avons indiqué précédemment dans un autre billet de blog, une très bonne façon d’apprécier le bénévolat est de commencer par essayer de comprendre comment tirer le meilleur parti de chaque expérience de bénévolat. Et c’est ce que nous expliquerons dans cette partie.

Avant de vous engager à faire du bénévolat, il vous faut avoir l’esprit ouvert. C’est un principe très important dans tout projet qu’on entreprend, et en particulier quand on aborde un domaine inconnu. Garder l’esprit ouvert vous permet d’être réceptif à de nouvelles idées, connaissances et perspectives, et aussi de voir les choses sous des angles différents et intéressants. En fait, c’est un aspect important non seulement de cette phase de votre bénévolat, mais aussi de toutes les étapes suivantes. En même temps, il faut déterminer et se fixer des objectifs. L’erreur que beaucoup de gens commettent, c’est qu’ils ne cernent pas les raisons qui les poussent à se lancer dans quelque entreprise que ce soit. Cela les empêche de déterminer et de se fixer les objectifs qu’ils veulent atteindre dans un projet particulier. Avant de vous lancer dans une expérience de bénévolat, posez-vous les questions suivantes :

  • D’abord, pourquoi est-ce que ça m’intéresse de faire du bénévolat ?
  • En quoi consiste exactement cette position ou cette expérience de bénévolat, et en quoi peut-elle m’aider à atteindre mes objectifs d’apprentissage ou de carrière à long terme
  • Quelles sont mes compétences à l’heure actuelle et comment puis-je les mettre à profit dans ce projet de bénévolat ?
  • Quelles sont les nouvelles compétences que j’espère acquérir avec cette expérience bénévole ?

Après avoir répondu à ces questions en toute honnêteté, vous devriez être en mesure de rédiger un résumé, de six à dix lignes, précisant le but de l’expérience de bénévolat dans laquelle vous voulez vous lancer ainsi que le ou les objectifs que vous souhaitez atteindre. Un résumé très simple, comme l’exemple ci-après, devrait vous donner une bonne base de départ.

Souvent, je trouve que je n’ai pas grand-chose à faire pendant le week-end et je m’ennuie ; je voudrais participer à une activité quelconque pour m’occuper pendant le week-end et, si possible, apprendre quelque chose.

J’ai toujours aimé parler et j’aimerais passer un peu de temps à pratiquer et à peaufiner mes compétences à l’oral.

Peut-être qu’en contribuant à l’animation d’un programme de radio, pendant le week-end, je pourrais mettre à profit mes talents et apprendre à mieux parler en public.

Ayez des attentes précises et veillez à ce qu’elles soient réalistes.

Il ne vient pas à l’idée de beaucoup de jeunes d’avoir des attentes au travail, surtout si leur participation est bénévole – mais ils ont tort ! En fait, la première chose à faire est de définir vos attentes – vous devez décider jusqu’où vous êtes prêt à aller et ce que vous espérez retirer de l’expérience. Dans certains cas, par exemple, des bénévoles touchent une allocation minime pour couvrir les frais de transport, peut-être, ou leurs repas. Comme l’idée de travailler sans être payé n’est pas encore entrée dans les mœurs en Afrique, pensez au montant que vous êtes prêt à dépenser de votre poche quand vous faites du bénévolat. Il ne suffit pas de déterminer ses attentes et l’étendue de sa participation financière : encore faut-il être réaliste. Par exemple, si vous ne pouvez consacrer qu’une heure ou deux à vos tâches bénévoles, soyez réaliste sur ce point et indiquez-le clairement ; si vous ne pouvez pas couvrir vos dépenses pour un projet de bénévolat, soyez réaliste et indiquez-le clairement. Voici une règle de base que nous suivons toujours : « Promettre moins et faire plus ! »

Recherchez les possibilités et choisissez judicieusement.

Examinez les différentes possibilités de bénévolat qui sont disponibles et à quel moment. Cela vous aidera à déterminer lesquelles se rapportent à vos buts et à vos objectifs ainsi qu’à prendre une décision. Quand on fait l’impasse sur cette étape, on finit souvent par prendre des décisions sur la base de facteurs autres que la logique, ce qui pourrait vous empêcher d’atteindre vos buts et vos objectifs.

Regarder la vidéo précédente

Community Growth,

Community Service,

Français,

Joy of Volunteering,

Volunteerism,

YALIServes