Les joies du bénévolat 5ème partie — Tirer encore plus parti du bénévolat

Par Mimshach Obioha, participante au programme Mandela Washington Fellowship 2016, et Celestina Obiekea, participante au centre de leadership régional YALI d’Afrique de l’Ouest, à Accra

Quand vous faites du bénévolat, soyez honnête concernant vos compétences et vos expériences. L’une des meilleures choses que vous pouvez faire pour vous-même pendant la durée de votre bénévolat, c’est d’être entièrement honnête concernant vos compétences, vos capacités et vos expériences. Ce que vous savez déjà, vous pouvez le mettre en pratique et en tirer parti. Ce que vous ne savez pas, vous pouvez l’apprendre, mais ce n’est possible que si vous êtes honnête autant envers vous-même qu’envers vos employeurs et vos supérieurs.

Gardez une trace de tout ce que vous apprenez. C’est toujours l’aspect que nous préférons dans une expérience de bénévolat. C’est très important de garder une trace de tout ce que vous apprenez, que ce soit lié au travail ou non. Nous répétons toujours la même chose : toutes les expériences comptent, et aucun savoir n’est jamais perdu ! Tout ce que vous apprenez ne vous est pas forcément utile sur le moment, mais un jour, ces connaissances vous permettront peut-être de décrocher un nouvel emploi ou de conserver votre emploi actuel.

Prenons l’un d’entre nous comme exemple : quand j’étais en internat, pendant les vacances, je donnais un coup de main à ma tante dans son bar, où, certains soirs, je devais servir une trentaine, voire une cinquantaine, d’hommes fatigués, grognons et parfois hargneux. Certains soirs, ça me traversait l’esprit de ne jamais y retourner, mais aujourd’hui, je peux dire avec certitude que ça a été la meilleure expérience pratique que je n’ai jamais eue jusqu’à présent, et ma capacité à gérer efficacement les gens et à réseauter vient de cette expérience.

Donnez du feed-back immédiatement. Toute communication, tout processus d’apprentissage, forment généralement un cercle et, pour que ce cercle soit complet, il faut qu’il y ait un minimum de retour d’expérience injecté dans le processus ou dans le système. Vous n’êtes pas là seulement pour apprendre ou acquérir de l’expérience, vous êtes aussi là pour apporter votre contribution. Vous pouvez, par exemple, dire aux gens ce qu’ils font bien, expliquer ce que l’expérience vous apporte ou trouver des idées pour faire certaines choses plus efficacement. PARTAGEZ ! En partageant, non seulement vous manifestez aussi votre reconnaissance, mais vous montrez aussi que votre présence est inestimable et augmentez ainsi vos chances de vous faire embaucher ou d’obtenir d’excellentes recommandations.

Soyez un pro du networking. Faites-vous de nouveaux amis. Toutes les interactions doivent être considérées comme une occasion de faire une nouvelle connaissance ou d’apprendre quelque chose.

Posez des questions sur n’importe quel sujet. Faites toutefois bien attention à ce que vos questions soient intelligentes et qu’elles aient une réponse.

Après toutes les expériences de bénévolat, il est important de faire un bilan. Une bonne technique pour le faire, c’est d’utiliser vos buts et vos objectifs pour évaluer ce que vous avez accompli. Par exemple, si votre but de départ était d’apprendre une nouvelle compétence, demandez-vous quelle nouvelle compétence vous avez apprise, quelle est l’importance de cette compétence pour vos prochains projets, etc. Faire un bilan vous donne non seulement l’occasion d’évaluer vos progrès, c’est aussi l’occasion d’établir de nouveaux buts et de nouveaux objectifs, et d’élaborer des stratégies pour les atteindre.

Mettez en pratique ce que vous avez appris. Au bout du compte, vous avez soit appris une nouvelle compétence, soit acquis de l’expérience, tout ça dans un seul but : pouvoir l’appliquer. Mettez en pratique tout ce que vous avez appris et soyez prêt à apprendre encore de nouvelles choses.

Restez en contact. Veillez à ce que les liens que vous avez créés avec les gens que vous avez rencontrés au cours de votre bénévolat continuent au-delà de cette expérience. Restez en contact avec le plus grand nombre de personnes possible. L’une d’elles pourrait vous faire savoir qu’un poste va bientôt être à pourvoir ou ce pourrait être le début d’une amitié durable.

Community Growth,

Community Service,

Français,

Joy of Volunteering,

Volunteerism,

YALIServes